FANDOM



00

Mystère dans ma ville : Limoges est un dispositif visant à faire découvrir le patrimoine de la ville de Limoges au travers d'un jeu vidéo.

Informations générales Modifier

Agence : Dreamagine Studio (Limoges)

Client : Ville de Limoges

Lancement : 3 novembre 2015

Durée : Indéterminée

Type de dispositif : jeu vidéo

Supports : appareils sous Android et iOS, site officiel ; possibilité de partager son avancée sur Facebook

Cible théorique : habitant.e.s de Limoges ; à partir de 6 ans

Type de patrimoine valorisé : la ville de Limoges, son histoire, ses bâtiments, ses figures célèbres, …

Url : http://www.mysteredansmaville.com

Mystère dans ma ville - Limoges l'épopée médiévale01:18

Mystère dans ma ville - Limoges l'épopée médiévale

Synopsis Modifier

Le jeu stipule l’existence d’une société secrète qui cherche à protéger les artefacts anciens. Des fouilles archéologiques à Limoges mettent au jour les chroniques de Bernard Itier, bibliothécaire de l’Abbaye de Saint-Martial ; resurgit avec elles la piste de l’Anneau de Sainte-Valérie, dont on raconte qu’il possède le pouvoir de résurrection. L’artefact serait toujours caché quelque part dans Limoges : aux joueur.se.s de le retrouver !

Fonctionnement Modifier

Les joueur.se.s incarnent un membre de la société secrète à la recherche de l’anneau : soit William, du genre à enfermer les artefacts dans un laboratoire pour les étudier ; soit Léa et sa fibre Indiana Jones, qui veut les placer dans des musées. Le choix du personnage n’influe pas vraiment sur le scénario ou l’expérience de jeu.

L’avatar est doté d’une chevalière magique qui lui permet de communiquer avec l’esprit de Bernard Itier, et parfois même de voyager dans le temps à la rencontre de personnages historiques ! Chaque niveau s’articule autour d’un lieu phare de Limoges : s’y dissimulent une énigme ou un puzzle, mais aussi des cartes à collectionner, renseignant les joueur.ses sur l’histoire de la ville. La transition entre les niveaux est aussi l’occasion de se frotter à d’autres mini-jeux, qui là encore permettent de compléter sa collection de cartes.

Résoudre les énigmes et puzzles permet aussi de collecter des “mysterces”, la monnaie du jeu, grâce à laquelle on peut passer un mini-jeu plus difficile que les autres. De petites aides sont proposées de façon régulière, empêchant toutefois de se retrouver bloqué bien longtemps : l’essentiel est de progresser avec plaisir le long des niveaux. Le jeu peut être utilisé sur place, et propose d’ailleurs un mode “visite libre”, qui esquive le scénario pour naviguer sans contraintes et avoir accès à toutes les cartes présentant le patrimoine de la ville.

Coulisses Modifier

Dreamagine Studio est une jeune entreprise issue de l’incubateur AVRUL. Elle se présente comme un “studio de développement de jeu vidéo pour supports mobiles et réseaux sociaux”. Mystère dans ma ville : Limoges est son premier gros projet, et se veut déclinable à d’autres villes, voire à des musées, des châteaux... Philippe Gravellat, président de Dreamagine et créateur du jeu, explique : C’est une feuille vierge que l’on propose, avec des mécaniques de jeu, et ensuite on travaille avec nos clients pour créer une histoire, pour que les clients fassent aussi l’inventaire de leur patrimoine : c’est eux qui sont les plus à même de savoir ce qu’ils veulent mettre en avant, et quelle est leur cible… [...] Limoges, c’est 2000 ans d’Histoire : quels sont les événements, les périodes qu’il faut mettre en avant, quels sont les monuments, les lieux, les informations qui paraissent pertinentes ? […] Nous proposons un outil qui est ensuite personnalisé.


Le dispositif et son rapport au patrimoine Modifier

Philippe Gravellat : [Le jeu] a été validé historiquement par le service de Villes d’Art et d’Histoire de Limoges, puisque Limoges est labellisée. Le service de développement touristique a commandé le projet, puis on a travaillé sur le scénario ensemble en se basant sur des faits réels de l’histoire de Limoges. [...] Ce n’est pas un jeu grand public qui va utiliser l’Histoire dans son scénario, comme par exemple Assassin’s Creed Unity avec ses libertés prises avec la Révolution française ; [ici] le jeu est au service de l’Histoire et pas l’inverse. Il fallait garantir au maximum […] que cette partie-là soit validée par de vrais spécialistes.

Le scénario du jeu est donc le résultat de huit mois d’allers-retours avec le service de Villes d’Art et d’Histoire. Ainsi que l’explique P. Gravellat, l’emploi d’illustrations pour représenter les lieux contemporains, mais aussi leurs versions passées (aujourd’hui disparues ou modifiées), permet une meilleure fluidité entre les périodes, notamment lorsque les personnages voyagent dans le temps. Il faut aussi noter un élément important, pour une ville, et une région (le Limousin) dont la population a la réputation d’être vieillissante : “Le fait que le jeu soit innovant permet de braquer les projecteurs sur la ville de Limoges : non pas tant sur la ville de Limoges mais sur le fait qu’elle ait sorti un jeu vidéo pour parler d’elle”.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.